Petit point sur le HP avant les vacances

Depuis quelques semaines, les articles sur le Haut Potentiel se multiplient, à la suite de la série télévisée HPI. Une grande majorité de ces articles s’accordent pour dire que le haut potentiel est un marché juteux pour les professionnels, basés sur une vaste fumisterie inventée pour tirer un maximum d’argent des patients. Quand on regarde d’un peu plus près ces articles, on se rend compte que les « professionnels » interrogés sont souvent des pseudo-professionnels sans qualifications…Il est temps de mettre quelques notions au clair.

  1. Le haut potentiel n’existe pas.

Faux – le haut potentiel est défini par un QI supérieur à 130 sur un test de Wechsler – ou certains indices supérieurs à 130, seuil non-arbitraire. Il ne suffit pas d’avoir certaines caractéristiques pour se dire HP. Par contre, il est certain que le HP s’accompagne EN GENERAL de certaines caractéristiques. Et qu’il ne s’agit pas d’une supériorité intellectuelle. On peut tout à faire considérer que les Wechsler ne sont pas une parfaite mesure de tous les types d’intelligence – c’est clairement le cas. Ceci étant, c’est encore la seule échelle valide qu’on a.

  • Je peux me dire HP sans passer de test, puisque mon psy me l’a dit

Certes – mais vous avez l’avis d’une personne. Imaginez votre médecin vous disant « vous avez du diabète – pas la peine de faire une prise de sang, je le sais. » Vous le croyez ? Pas moi. Le bilan de QI, c’est la prise de sang. Ceci étant, attention, le HP n’est pas une maladie.

  • Mon enfant perturbe la classe, il est HP

Faux. Certains enfants HP perturbent la classe, certains restent dans leur coin, certains sont parfaitement adaptés…La réponse est « si mon enfant perturbe la classe, c’est qu’il y a un problème qu’il faut investiguer »

  • Je suis hypersensible, donc je suis HP

Faux. Il y a environ 30% d’individus hypersensibles, 2% de HPs …donc…ça ne marche pas. Il y a aussi des HPs qui ne sont pas hypersensibles. De plus, il n’existe pas encore d’outil fiable mesurant l’hypersensibilité. Quelques tests d’intelligence émotionnelle, oui, en général pas validés en France, mais c’est différent de l’hypersensibilité. Le HPE reste une notion nébuleuse, non scientifique, et improuvable.

  • Je suis devenu HP

Faux. Vous êtes né HP, vous finirez votre vie HP. On ne devient pas HP à cause de son éducation, même si vous avez subi un bourrage de crâne. On ne devient pas HP parce que ses parents (en général, la mère) sont névrosés. On peut être HP même si on ne fait pas d’études. On peut être HP en vivant dans n’importe quel pays ( même si ce pays n’a pas forcément la même conception du HP que la France)

  • Le HP est une nouvelle notion « à la mode »

Faux – simplement, on a mis un nom dessus, un nom plus approprié que surdoué ou zèbre. Il y a toujours eu des individus HP. Simplement, la psychologie est une science jeune. Les premières études sur l’intelligence datent de la fin du 19ème siècle. Mais cela a toujours existé – comme il existait des malades d’Alzeihmer avant Alzeihmer, et des anorexiques avant les réseaux sociaux. Même si encore une fois – HP, c’est une personnalité, pas une maladie.

  • Les professionnels du HP sont des arnaqueurs, cherchant à profiter des patients en souffrance

Faux – et vrai. Oui, il existe certains professionnels et organismes qui gonflent à outrance leurs tarifs. Il y en a aussi qui se prétendent professionnels et ne le sont pas. Et des rumeurs courent que certains pratiqueraient des diagnostics  « à la tête du client », pour faire plaisir aux patients. Soyons bien clairs – un bilan de QI, c’est minimum 5 heures de travail pour le professionnel, plutôt 6 heures. Tout travail mérite salaire. Ce bilan doit inclure 3 séances avec le patient et un compte-rendu écrit. Toute autre pratique mérite de s’interroger.

  • Au final, mon bilan ne sert à rien, sauf si je veux encadrer le compte-rendu dans ma chambre.

Faux. Après plus de dix ans de pratique, je n’ai jamais rencontrer une seule personne ayant regretté sa démarche. Ayant regretté qu’on ne lui ai pas fait passer plus tôt, oui. Le sentiment de reconnaissance de son individualité, la compréhension que non, la personne n’est pas folle, bipolaire, borderline etc etc …la confiance en soi…tout cela sert à quelque chose.

  •  Les HP sont en échec scolaire/dépressifs/alcooliques…

Faux – aucune étude n’a jamais démontré ça ( à part, pour l’échec scolaire, une étude américaine dans les années 1930, qui a montré que certains HP pouvaient avoir certaines difficultés…j’insiste sur – 1930 ! )

  1. Il faut faire avec

Vrai et faux. Oui, il ne faut pas chercher à se changer. Mais on peut se rendre la vie plus facile. On peut trouver des aménagements pour que les enfants HP ne subissent pas le système scolaire. On peut choisir un mode de vie qui nous conviennent.

Une réflexion sur “Petit point sur le HP avant les vacances

  1. Enora Palvadeau dit :

    Merci pour cet article!!! Je vous avoue que j’étais prête à vous demander ce que vous pensiez de tous ces articles ! Comme s’il fallait se défouler sur les HP, comme si les « difficultés « rencontrées n’étaient qu’en problème d’éducation.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s